Energie, Territoire, Information/Captage, pour la Transition (ETIC’T)

Porteurs

Marie-Hélème de Sède-Marceau (ThéMA,,Besançon)
Sylvie Servigne (LIRIS, Lyon)

Contexte, problématique, rationalité, enjeux

La problématique dans laquelle s’inscrit cette action prospective demeure dans la continuité des éléments mis en avant lors du précédent quadriennal. Comme cela a été souligné dans le bilan, les exigences de résultats que nous impose la nécessaire transition énergétique, rendus nécessaire par les dérèglements climatiques, les dégradations environnementales et la déplétion des énergies fossiles, reposent en partie sur l’efficacité énergétique des dispositifs et la diffusion de comportements de consommation sobres. Dans ce contexte, il convient alors de « progresser dans la connaissance et l’utilisation de l’énergie » par les « socio-écosystèmes » (cf. Stratégie Nationale de la Recherche), cette affirmation imposant de fait un décloisonnement disciplinaire.

Verrous scientifiques, objectifs de l’AP

Les réflexions communes menées avec l’AP « capteurs », justifiées notamment par l’augmentation quasi exponentielle des données issues de capteurs fixes ou mobiles (données issues des compteurs type Linky ou Gazpar, données mobilité issues des objets connectés, capteurs divers) dans le domaine de l’énergie, ont permis, lors du précédent quadriennal, l’identification et la validation d’un certain nombre de verrous et de questionnements associés à visées conceptuelles tout autant que méthodologiques ou techniques. Ont été notamment mis en lumière un ensemble de problématiques et d’orientations de recherche que nous souhaitons développer dans le cadre de ce nouveau projet :

  • Caractérisation/estimation de l’origine, de la qualité et de la crédibilité des données
  • Intégration de données qualitatives et quantitatives (aspects ontologiques, modèles)
  • Complémentarité entre fouille de données et exploitation intentionnelle de BD structurées
  • Modèles et méthodologies d’exploration de données incrémentales et interactives
  • Interopérabilité entre modèles de simulation des mobilités et SI énergétiques
  • Inégalités informationnelles et leur poids sur les potentiels de compréhension et d’aide à la décision pour la transition énergétique. Cette réflexion trouve un écho particulier dans le cadre des dynamiques engagées à l’échelle des nouvelles grandes Régions autour de la transition énergétique.

Cette action pourrait avantageusement profiter des acquis qu’offrent les dispositifs d’observation existants OPTEER et TELEM pour explorer les complémentarités possibles entre fouille de données et exploitation intentionnelle de BD structurées ainsi que l’interopérabilité modèle de simulation/SI. Comme cela a été mentionné dans le bilan, deux projets de thèse spécifiquement liés aux objectifs de l’AP feront l’objet de demandes de financement en 2016 :

Projet de thèse avec contrat doctoral (2016-2019) :

  • « Analyse longitudinale des changements de comportements quotidiens liés à la mobilité et à l’énergie au domicile », dans le cadre du dispositif TELEM. Ce projet fait l’objet d’une demande de financement de la Région BFC.
  • « Inégalités informationnelles et impacts sur les potentiels de transition énergétique » en collaboration avec M. Noucher, qui pourrait faire l’objet d’une demande de financement CIFRE.